Blog Beauté tenu par 2 sœurs: retrouvez nos tests produits cosmétiques, nouveautés soins et maquillage, bons plans, ainsi que des accessoires beauté et bien-être.

Vers une interdiction des parabens et phtalates dans les cosmétiques ?

Rédigé par Nath, le 4 mai 2011 Partager sur Twitter Partager sur Facebook Rendez-vous sur Hellocoton ! 30 commentaires

Flash Info: A la surprise générale, hier l’Assemblée Nationale a tranché et a voté, à 236 voix contre 222, une interdiction totale de certains produits chimiques dans les cosmétiques.

Le texte exact de l’article est le suivant:

La fabrication, l’importation, la vente ou l’offre de produits contenant des phtalates, des parabènes ou des alkylphénols sont interdites.

Ces produits sont suspectés depuis longtemps d’agir comme perturbateurs endocriniens avec à la clé une altération de la fertilité masculine, malformations de foetus, favorisation de cancers du sein et autres joyeusetés.

Il faut savoir qu’avant de devenir effectif,  le texte doit encore être adopté par le Sénat, donc il ne faut pas crier victoire trop vite. En tout cas la question est prise de plus en plus au sérieux, en France comme dans d’autres pays de la communauté européenne.

De son côté, le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, juge la proposition de loi « prématurée » et  préfère attendre le résultat d’expertises en cours avant d’interdire des perturbateurs endocriniens comme le bisphénol, les phtalates et les parabènes. Les résultats des expertises devraient être disponibles fin 2012.

Beaucoup de marques se sont tournées petit à petit vers le « no paraben » depuis quelques années, mais une véritable interdiction changerait la donne pour beaucoup de grandes marques.

Vous en pensez quoi ? Vous vous sentez concernées ?

Source image

À propos de Nath

Nathalie, 45 ans, accro aux magazines féminins. Je travaille dans le social, j'aime les loisirs créatifs et découvrir de nouvelles marques beauté !

Article précédent
Article suivant
30 commentaires. Ajouter un commentaire
  1. 4 Mai, 2011
    8 h 54 min
    # frootloops :

    hum c’est à la fois une bonne et mauvaise chose, les parabens ont les connaît bien on connaît les risques les fabricants ne vont pas pour autant forcémment se tourner vers le bio mais les remplacer par d’autres conservateurs sur lesquels on a moins de recul…

    • 4 Mai, 2011
      20 h 18 min
      # Nath :

      Tout à fait d’accord avec toi, on ne sais pas trop par quoi ils vont remplacer tout cela… :roll:

  2. 4 Mai, 2011
    9 h 17 min
    # Jen :

    ENFIN les choses changent ! Il est pas trop tôt… et le gouvernement qui n’est toujours pas pressé ! Pourtant la nocivité est reconnue depuis un bon moment !

  3. 4 Mai, 2011
    9 h 30 min
    # Kleo :

    Je suis partagée car d’un côté c’est sensé nous protéger mais de QUOI personne n’est capable de répondre. Car le mot « suspecté » n’est pas une preuve pour moi. Dans ce cas là on risque de se retrouver avec des solutions de remplacements mal connus et voir pire que l’élément de base (car personne n’a dit que ces éléments doivent être remplacés par du bio, attention!). Et, bien évidemment, cela se répercutera sur le prix.

    Je ne comprends pas comment en XXI siècle on ne peut toujours pas faire au moins une étude avec des preuves scientifique à l’appuie…

    • 4 Mai, 2011
      10 h 22 min
      # Symbiose :

      Il faudrai utiliser des animaux… mais celà aussi vous etes contre je suppose !Donc nous resterons les cobayes de nos produits cosmetiques.

      • 4 Mai, 2011
        20 h 21 min
        # Nath :

        Des études sont en cours apparemment les résultats arriveront fin 2012. Comme tu dis Symbiose, il y a aussi le débat des tests sur les animaux à côté… pas facile donc. Il va falloir encore patienter je pense, ou peut-être que « dans le doute » ils vont retirer les produits du marché. Sachant qu’il n’y a pas que les cosmétiques de touchés c’est énorme, on les utilise partout :

  4. 4 Mai, 2011
    9 h 58 min

    Cela fait des années que je n’utilise exclusivement que des cosmétiques et produit d’entretiens bio. En plus, pour des raisons d’éthique personnelle, je n’achète presque qu’à des sociétés artisanale française (type « Les douces angevines » « Ballot-Flurin »…). Je trouve donc que c’est une excellente nouvelle. Mais, je crois qu’il n’y a pas besoin de loi pour réfléchir et prendre des décisions. Au moins, celle là empêchera des industriels de gagner des sous au détriment de notre santé. Et qui sait, cela aidera peut-être des ouvriers exposés aux produits…

    Kléo : le problème de l’utilisation de multiples agents chimiques c’est qu’il est impossible d’étudier les interactions entre eux. Car il ne faut pas se limiter à celle intra-produit mais aussi voir ce que font celles inter-produits. Et là, quand on parle de dizaines de milliers de composants, c’est impossible.

    Quand à la question du prix, je préfère payer plus cher et ne pas m’empoisonner, même pas avec le bénéfice du doute ! En plus, quand on consomme avec raison, on consomme moins, on s’adapte à ses VRAIS besoin. Pas à ceux que le marketing et la pub nous créent et nous insulfflent insidieusement.

    Je sais que je suis assez virulente sur le sujet, mais je ne réagis par pour convaincre mais pour informer. Moi, j’ai choisit mon mode de vie depuis des années, et je n’ai pas de leçon à donner, juste des avis et conseils, si ça intéresse :)
    Donc mon post n’est pas un « gros troll » anti cosméto ^_^
    : :oops:
    Merci à la maîtresse du lieu pour ce billet !

    • 4 Mai, 2011
      21 h 29 min
      # Nath :

      Merci Marianne pour ton intervention éclairée !
      Malheureusement il est vrai que beaucoup de choses du quotidien sont empoisonnées. Dans ton mode de vie tu t’intéresses au bio et tu te documentes mais beaucoup de gens font confiance les yeux fermés à ce qui est proposé dans le commerce. Ils partent du principe que si c’est commercialisé, il ne devrait pas y avoir de danger.
      De plus même si dans les produits c’est écrit en petit qu’ils contiennent du paraben et autres, une grande partie des gens ne savent absolument pas ce que c’est.
      A partir de ce moment là, il ne faut pas compter exclusivement sur la vigilance des acheteurs mais que les autorités compétentes prennent les choses en main ,informent et interdisent les produits nocifs (même si malheureusement cela parait une lutte sans fin).

  5. 4 Mai, 2011
    10 h 04 min
    # Ariane :

    On emploie le mot « suspecté » car on a eu aucun cas de maladie ou de mort directement liée à l’utilisation d’un cosmétique contenant des ingrédients nocifs comme les parabens. C’est l’effet cocktail, c’est-à-dire l’utilisation accumulée de plusieurs produits tous les jours de notre vie, qui est mis en cause.

    Je trouve que l’adoption de ce texte est un bon début, c’est assez encourageant car ça prouve que le gouvernement se sent ENFIN concerné et agit en conséquence. J’espère que d’autres lois vont suivre pour tous les autres ingrédients dangereux comme le phenoxyethanol ou les PEG, parce que les parabens sont les arbres qui cachent la forêt…

    • 4 Mai, 2011
      21 h 32 min
      # Nath :

      Tout à fait, et de plus, imaginons que la dose puisse être acceptable dans des cosmétiques, il ne faut pas oublier qu’elle est associée à d’autres produits du quotidien !

  6. 4 Mai, 2011
    10 h 20 min
    # Symbiose :

    Humm certainement très bien pour notre santé, mais ça va faire du ménage dans les rayons cosmetiques ! quand je vois toute les cremes anti cellulite bourrée de parabene ! adieu somatoline cosmetique ! moi qui m’en tartine tous les jours….

    • 4 Mai, 2011
      21 h 33 min
      # Nath :

      Et pas que ! Produits ménager etc contiennent beaucoup de saletés :roll:

  7. 4 Mai, 2011
    10 h 32 min

    C’est vrai que les marques ont commencé à se mettre au No-paraben, mais dans un but très lucratif : pouvoir continuer à exister ou s’exporter aux USA, car les américaines sont très pointilleuses sur le paraben, même sans preuve. A voir la suite car le trust des labos est très fort (cf la grippe AH1N1 et les millions de vaccins produits et présentés comme indispensables par les conseillers de ministres ,qui eux-mêmes travaillent dans les fameux labos) et si c’est leur intérêt, sauront menacer et faire plier les politiques. A suivre donc.

    • 4 Mai, 2011
      21 h 37 min
      # Nath :

      Ah ça, l’argent c’est le nerf de la guerre ! Comme tu dis, affaire à suivre…

  8. 4 Mai, 2011
    10 h 34 min
    # Jellybean :

    Je pense que c’est une bonne chose … Après, reste à voir par quoi ils vont remplacer le Paraben …
    Voilà pourquoi maintenant j’utilise au maximum des produits bio.

  9. 4 Mai, 2011
    10 h 34 min

    Je pense que c’est une bonne chose … Après, reste à voir par quoi ils vont remplacer le Paraben … Voilà pourquoi maintenant j’utilise au maximum des produits bio.

    • 4 Mai, 2011
      21 h 38 min
      # Nath :

      C’est la grande question ! Un autre conservateur sur lequel on aurait encore moins d’info ? :(

  10. 4 Mai, 2011
    11 h 36 min
    # vanityqueen :

    On a quand même plutot de la chance en Europe concernant les interdictions de produits dangereux. Pour le bisphénol, même s’il est pas interdit il y a des grandes surfaces comme Carr**** qui proposent maintenant des tickets de caisse garantis sans bisphénol (oui parce que c’est là qu’il y en a le plus en fait).

    Mais je reste assez pessimiste parce que tellement de produit contiennent des parabens (shampoing, savons, gels douche, crèmes… en fait quasiment tous nos produits peuvent en contenir) que la perte pour les groupes sera énorme. Avec ce qui s’est passé avec le Mediator on s’est rendu compte qu’il était en fait très difficile de trouver des groupes de spécialistes pour enquéter qui ne soient pas liés aux fabricants…

    Mais ce serait vachement bien quand même ! 8)

    • 4 Mai, 2011
      21 h 47 min
      # Nath :

      Tu m’en apprends une belle pour les tickets de caisse, je l’ignorais !
      Ah ça pour les spécialistes indépendants des laboratoires je suis bien d’accord… Surtout que ma famille a été touchée par cette histoire de Médiator, on en a tous pris à un moment ou à un autre, heureusement pas de répercussion a priori nous avons été épargnés, mais je pense à tous ces pauvres gens qui ont pris, comme ma famille, ce médicament aveuglément.

  11. 4 Mai, 2011
    12 h 04 min
    # Serena :

    Quand tu sais qu’ils foutent du paraben dans tout, ça fait froid dans le dos. Je remplace petit à petit tous mes produits de soin pour n’utiliser que des produits sans paraben, mais c’est pas donné à tout le monde, et c’est cher…
    Mais je n’ai pas le cœur à jeter tout mon maquillage, car faut pas se leurrer, les 3/4 des marques en mettent partout… Et nous, qu’est-ce qu’on fait ? On achète BIO ? C’est tellement cher…

    Je trouve que c’est un premier pas, mais ce n’est pas suffisant, car par quoi vont-ils remplacer le paraben ? Je l’ignore, et si c’est une substance qui est plus dangereuse mais qu’on l’ignore, ce n’est pas mieux ‘-_-

    Merci pour cet article très intéressant !

    • 4 Mai, 2011
      21 h 50 min
      # Nath :

      Je me suis mise au bio petit à petit, lorsque j’ai pris conscience des dangers du paraben etc, mais il m’arrive de continuer à craquer pour du non bio, déjà car il s’agit aussi de ne pas sacrifier l’efficacité d’un produit.
      Il existe aussi des produits synthétiques sûrs, mais c’est une jungle pour s’y retrouver dans les étiquettes, je me suis toujours dit que j’allais m’y plonger totalement un de ces 4 mais c’est assez rébarbatif…

  12. 4 Mai, 2011
    15 h 07 min
    # e-Za :

    MMh qu’est-ce qu’il se passe pour que la France réagisse? Je suppose qu’on n’a pas d’industriel qui détient les brevets concernant l’utilisation de ces produits. En tout cas ce serait mieux que de ne rien faire, même si c’est un coup d’épée dans l’eau sachant notamment que c’est l’ensemble de l’emballage alimentaire qui doit être remis en cause. Comme Ariane, je pense que c’est l’arbre qui cache la foret…

    • 4 Mai, 2011
      21 h 51 min
      # Nath :

      Malheureusement oui je suis d’accord. De plus, on doit ignorer encore beaucoup de choses !
      Mais serait-ce possible un jour de consommer 100% safe ? Je n’en suis pas certaine !

  13. 5 Mai, 2011
    14 h 52 min

    :yes: Super article! j’espère que cela finira par avancer un peu et faire bouger non pas les mentalités mais les grandes marques!

  14. 5 Mai, 2011
    22 h 42 min
    # Pauline D. :

    Impossible de ne pas se sentir concerné mais je trouve rageant qu’il faille sans cesse attendre moultes résultats et expertises, pour stopper ces produits. Quand on ne sait pas, c’est le principe de précaution qui prime, voilà tout ! ;-)

  15. 7 Mai, 2011
    19 h 17 min
    # Bruno :

    salut

    oui ! c’est cela … attendons qu’il y ait des cancers en masse et des problèmes …

    il faut bien que les gens qui sont payés pour « etudier » ce qui nous arrive soient payés (d’abord…)

    « le principe de précaution » c’est quoi au fait ?

    on entend pas beaucoup nos assoc de consommateurs sur le coup ?
    si c’est nocif : un appel au boycot des marques concernés, (tous produits confondus) pourrait les rappeler à l’ordre ….

    pour mémoire le beurre de cacao dans les chocolats …
    il n’a pas eu trop de temps pour que Ne… comprenne qu’il perdait son marché au profit d’une autre marque qui affichait « 100 % » pur beurre sur ses chocolats …

    • 8 Mai, 2011
      20 h 06 min
      # Nath :

      C’est vrai qu’un principe de précaution serait l’idéal. Je ne connais pas les tenants et aboutissants, mais ça semble logique qu’on étudie d’abord les produits avant de les autoriser…

  16. 8 Mai, 2011
    19 h 19 min
    # Pierre-Ernest :

    Les produits sans parabens ont le gros inconvénient de ne pas se conserver, et donc de laisser se développer toute une faune de microorganismes plus ou moins (et quelquefois très) dangereux. Si vous consommez les cosmétiques à haute dose et que votre salle de bain est froide, le risque n’est pas grand. par contre, si vous gardez longtemps votre pot et en cas de forte chaleur, vous risquez d’être gravement intoxiquée. Mais ce n’est pas grave pour le fabricant de produit « sans paraben » parce qu’il sait que son action sera difficile, voire impossible à prouver (Il faudrait faire un prélèvement instantané avant que vous partiez à l’hôpital). De plus, il saura qu’il aura toujours pour lui tous les gogos (et toutes les goguettes) qui préfèrent se prémunir contre un risque hypothétique (la nocivité des parabens n’a jamais été prouvée) plutôt que de le faire contre un risque certain (tous les jours les gens meurent de septicémie). Les gens sont quelquefois bizarres…

    • 8 Mai, 2011
      20 h 07 min
      # Nath :

      Merci pour cet éclaircissement. C’est difficile de comprendre, d’un côté on nous sort des études qui prouve soit disant la nocivité des parabens, ensuite on nous dit que non c’est pas prouvé à 100%… Je crois que comme moi la majorité des gens sont perdus.

  17. 9 Mai, 2011
    9 h 30 min
    # Pierre-Ernest :

    Allez voir sur Wikipédia, rubrique « parabènes » vous vous apercevrez avec stupeur que les parabènes sont naturellement présents dans la mûre, l’orge, la fraise, le cassis, la vanille, la carotte ou l’oignon !

    Ce qu’il a de franchement comique, c’est que le projet de loi, s’il passait comme il est, reviendrait à interdire tout simplement la vente de ces fruits et légumes !
    Heureusement, il est prévisible que tout cela disparaîtra dans un éclat de rire général, et que le député qui a soutenu cette loi vraiment très stupide y laissera son siège, ce qui ne sera que justice, car quand on est député, on ne doit pas croire sans le vérifier ce que vous racontent à longueur d’Internet des personnes qui n’y connaissent strictement rien, mais qui se balancent « spécialistes », alors qu’elles sont simplement atteintes de la « Trouille Qui Tue » fort à la mode en ce moment. C’est ce qui a dû probablement se passer.

Laisser un commentaire

o_o :yes: :wink: :w :twisted: :roll: :oops: :no: :mrgreen: :lol: :idea: :evil: :cry: :arrow: :?: :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-* :) :( :!: 8-O 8) <3 #)

x